mercredi 5 mars 2014

L'importance de Jésus-Christ en tant que Rédempteur pour les Saints des Derniers Jours ou "mormons".


En Novembre, j'ai écrit un article sur C'est quoi être mormon? et je vous avais dit que j'en écrirai un nouveau en Janvier. Bon, ce n'est plus Janvier, mais je l'ai quand même écrit. Cela a été assez dur de trouver les mots adéquates pour exprimer à la fois ma position et celle de l'Eglise.

Je ne souhaite pas vous coller les textes que vous pouvez trouver sur les nombreux sites de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ou des sites affiliés. Vous pouvez aisément les lire par vous-même en utilisant les liens suivants:
Sur mormon.org: Jésus-Christ
Il y en a bien plus, mais j'estime que ces deux-là sont un bon début.


Ceci étant dit, il est temps de rentrer dans le vif du sujet... Et pour cela, je vous propose le témoignage de l'Evêque Gérald Caussé, une des Autorités de l'Eglise, qui a très gentiment accepté d'écrire le sien, juste pour moi... et mes lecteurs. [Merci infiniment!]




Mon témoignage du Christ

Il y a deux mille ans, un enfant est né dans d’humbles circonstances. Pour l’œil humain, ce n’était qu’un être ordinaire, tout comme des milliers d’enfants qui naissent chaque jour. Mais, comme il est écrit “ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.“(1 Corinthiens 2:9). 

Derrière cette banalité apparente, l’œil spirituel peut reconnaître l’accomplissement de merveilleuses prophéties, la réalisation du Plan de Salut qui donne à chaque être humain l’espoir de retourner, un jour, vivre avec son Père Céleste. 

Je témoigne qu’Il est le Messie attendu depuis si longtemps. Il est le seul qui, par sa perfection et sa bonté, peut intercéder en notre faveur et prendre sur Lui les péchés de ceux qui se repentent. Il a accompli le grand sacrifice expiatoire qui ouvre pour nous les portes de la vie éternelle. Jésus peut se trouver par l’œil de la foi. 

J’ai choisi de mettre cette foi en action, de prendre sur moi Son nom, et de faire de mon mieux pour Le représenter par mes œuvres. Il nous donne le courage de croire en nous-mêmes, en notre famille et en notre prochain. Chaque fois que je vais vers Lui en étudiant Sa vie et Sa parole, ma foi se trouve renforcée. Je reçois l’espérance et mon cœur se remplit d’amour pour mon prochain. Il sait comment trouver le meilleur en nous et en faire une bénédiction pour ceux qui nous entourent. 
Je sais qu’Il vit et qu’Il est mon Rédempteur.
Au nom de Jésus-Christ, Amen
Gérald Caussé

Lorsque je l'ai lu la première fois, j'ai ressenti le Saint Esprit si fort! Gérald Caussé est un homme si bon, charitable et intelligent. Il était mon Président de Pieu à mon arrivée sur Paris et il fut également celui qui me fit passer mon entretien pour ma recommandation avant ma mariage (pour aller au temple). C'est un grand plaisir que de pouvoir connaitre (un peu) un homme comme lui.





Maintenant, je vais partager avec vous mes réflexions à propos de Jésus-Christ.

Comme certains d'entre vous le savent déjà, je suis une convertie. Ma famille a des racines catholiques. J'ai été éduquée par ma grand-mère maternelle à respecter les bâtiments religieux mais aussi à prier Marie si besoin. Elle n'était pas une personne très religieuse, je veux dire qu'elle n'allait pas à la messe et ne lisait pas les Écritures, mais l'éducation qu'elle avait reçu lui était restée. Elle n'était pas très à l'aise avec le clergé catholique (mauvais souvenirs du temps de son internat de couture chez les religieuses) et m'a toujours dit d'utiliser ma tête pour réfléchir et faire de bons choix. Elle est décédée avant que le nouveau pape François soit élu. Elle l'aurait surement apprécié. Elle n'était pas une femme qui recherchait le luxe et la richesse. Elle vivait plus humblement et elle me disait souvent qu'elle était déçue du train de vie du Vatican. C'est une des raisons pour lesquelles elle s'était éloignée de la religion, mais pas de sa foi en Dieu.

C'est pour cela que je croyais en Dieu et en Jésus-Christ dès ma jeunesse mais n'avais jamais réellement compris ce qu'ils étaient: êtres surnaturelles qui éprouvaient du plaisir à nous voir souffrir et les appeler à l'aide? Concepts aimants? Êtres réels remplis d'amour et de compréhension? (vous vous doutez que la troisième proposition était celle qui me parlait le plus...)


Quand j'ai rencontré l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, toutes mes questions ont trouvé des réponses. Réponses simples comme réponses plus profondes ou complexes. Je ressentais la vérité de ce qui m'était dit. Ce n'était pas juste moi qui espérais en quelque chose qui pourrait m'apporter un semblant de bonheur... Non, c'était moi qui recevais des sentiments et des vérités que je n'osais penser recevoir dans ma vie (enfin, du moins pas aussi tôt dans ma vie...).

On m'a expliqué que je devais prier, demander ce qui était vrai et ce que je devais faire. C'était à moi de choisir ma voie, sans contraintes. Et c'est ainsi que le personnage de Jésus-Christ devint central dans ma vie. Il était le modèle à suivre pour savoir comment prier et comment agir durant cette vie (dans la mortalité), afin que mon coeur soit rempli d'amour, de joie, de compassion, de compréhension. Grâce au Sacrifice Expiatoire, Il a ouvert une porte de sortie qui nous conduira à un futur lumineux et éternel. Avec Lui, nous ne sommes plus entravés par nos échecs, nos mauvaises actions ou nos péchés. Nous pouvons changer! Nous pouvons être grands! Nous pouvons surmonter les épreuves et les peines, et laisser de côté les appels tentateurs de Lucifer. Quand nous Lui demandons de nous conduire sur le chemin de la mortalité et de nous tenir la main, nous sommes plus forts, nous avons un but et de nombreux outils pour faire mieux qu'avant.

J'ai vécu ces deux dernières années des expériences en ce sens, en plusieurs occasions, et cela a fortifié mon témoignage et ma connaissance que j'ai de Lui. J'ai appris comment laisser le chagrin derrière soi et rester calme même si d'autres endurent des moments extrêmement difficiles et refusent notre aide.
J'ai aussi accepté que je peux faire des choses exceptionnelles SI je demande à Père Céleste ce que je devais faire. Quand j'agis sans lui avoir demandé avant, et bien... disons juste que c'est beaucoup plus difficile de réussir! Parce que souvent nous ne savons pas quel est le bon moment pour nos actions, nous devrions Lui demander ce qui est le mieux pour nous. Dieu voit tout, et nous refuser une réponse rapide n'est pas le signe qu'il ne nous aime pas. C'est juste le signe qu'Il nous aime tant qu'Il essaye de nous faire comprendre qu'il n'est pas approprié de faire ainsi à ce moment-là. Un peu comme moi quand je dis à Gabriel que faire du coloriage dans son cahier est un bon passe-temps mais pas pendant le repas. Vous voyez le parallèle?

Quand vous lisez les Écritures, vous remarquez très vite que Jésus a souvent demandé à Son Père des conseils: durant son jeûne dans le désert, quand Il a offert la prière maintenant connue sous le nom de "Pater Noster" ou bien avant son arrestation. Il est notre meilleur exemple pour pouvoir retourner auprès de Dieu après notre temps sur Terre. Nous devons Le suivre, tous les jours, à chaque pas, ne quittant jamais le chemin qu'Il a préparé pour nous... Et si nous tombons, si nous nous égarons (parce que nous tomberons et nous laisserons la peur prendre une place dans nos coeurs) Il sera là pour nous rattraper et nous reconduire de nouveau vers la lumière brillante et aimante de Dieu.

Je ne pourrai jamais nier qu'Il est le Seigneur, le Rédempteur et notre bien-aimé Berger. je sais qu'Il vit et qu'Il m'a aidé et qu'Il m'aidera durant ma vie. Je sais qu'un jour je vais me tenir devant Lui et mon espoir est qu'il me dira "Tu as bien fait petit agneau". Je souhaite pour ma famille de pouvoir mieux Le connaître et de gérer leur vie en conséquence.

Je dis cela au nom de Jésus-Christ, Amen.





Ecrire mon témoignage fut une tâche difficile. Je ne suis pas un Apôtre, je n'ai pas l'habitude de parler de Lui tous les jours à beaucoup de personnes. Je devais peser mes mots et la manière de le partager (pas trop long, pas trop évasif, etc). J'espère que vous serez compréhensifs envers ma "plume"et que vous me connaîtrez également un peu mieux après l'avoir lu.


A présent, je vous invite à regarder la vidéo suivante "Alléger les fardeaux". Le thème est bien évidemment le rôle central de Jésus-Christ dans le Plan de Dieu, et comment nous pouvons trouver de la force en l'autorisant à nous aider. Car il allège les fardeaux qui nous écrasent à terre et nous tend la main afin de nous remettre sur nos pieds.


video



Et maintenant, pour finir mon article, je vais laisser la parole à ma chère amie Nelly,
qui m'a fait connaître l'Eglise début mai 2005.

Nelly à droite et moi à gauche. Temple de Zollikofen, 1er août 2006.
Elle m'avait accompagné au temple pour mon mariage.
Quel magnifique souvenir!

Je voudrais partager avec vous mon témoignage de conversion.

Quand j'avais 20 ans, j'étais étudiante à Montpellier et chaque semaine je passais devant la chapelle de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers Jours. Lorsque j'avais douze ans, des amis de mes parents m'ont enseigné ce qu'on appelle chez nous le plan de Salut ( c'est-à-dire: où étais-je avant de venir sur terre, quelle est mon but sur cette Terre et que vais-je devenir après cette vie sur la Terre).

Je repensais de temps en temps à cet enseignement tout en continuant ma vie. A l'époque, j'ai perdu un être cher et je me suis posée toutes les questions du plan de Salut. Où était maintenant mon ami? Que devenait-il? J'ai commencé à chercher à connaître davantage l’Évangile, tout d'abord en posant des questions à ma mère qui était protestante.

Puis un jour, je me suis agenouillée et j'ai prié à ma façon, pour savoir si Dieu existait et si Jésus pouvait avoir une influence dans ma vie. C'est à ce moment là que j'ai ressenti un grand amour, un sentiment si puissant que je ne pouvais pas nier ce que Dieu me faisait ressentir dans mon coeur.  J'ai su que Jésus était le Christ, qu'il avait tout pouvoir pour m'aider dans ma vie et que je pouvais parler à Dieu.

Par la suite, ma mère m'a dit que ce serait bien de pouvoir partager tous ces sentiments avec des personnes qui vivent la même chose, c'est alors que je me suis souvenue de cette Eglise (l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours) et ma mère étant en visite chez moi, je lui ai dit que j'aimerais bien visiter cette Eglise dont nous ne savions que peu de choses. Je ressentais que nous devions nous y rendre.

Ce dimanche-là, nous  avons assisté aux réunions de l'Eglise et Le Seigneur m'a béni en me montrant la voie à suivre. En écoutant les enseignements donnés par les membres de l'église, j'ai su dans mon coeur que c'était l'Eglise où le Seigneur voulait que je sois et j'ai ressenti aussi que je devais me faire baptiser. Je suis allée vers les missionnaires et ils m'ont aidé à me préparer pour me faire baptiser.

Aujourd'hui, cela fait 12 ans que je suis baptisée. Je suis mariée dans le Temple de notre Eglise, j'ai deux beaux enfants et un bon mari. L’Évangile apporte la fondation sûre pour trouver le bonheur, dans cette vie mais pas seulement. J'ai l'assurance que grâce à Jésus-Christ, rien n'est insurmontable. La vie ne m'a pas épargnée en épreuves, mais  mon Père Céleste m'a toujours accompagné, guidé et montré la voie pour que je puisse les surmonter. Je vous témoigne que ces choses sont vraies et que nous vivons dans une époque où le véritable Évangile de Jésus-Christ a été rétabli dans sa plénitude.


C'est mon témoignage que je vous offre au nom de Jésus-Christ, Amen.
Nelly




Je voudrais vous remercier d'avoir lu mon article et je vous souhaite une belle journée.
Puisse le Seigneur être dans votre coeur et votre esprit, puissiez-vous réfléchir
à ce que vous avez lu et trouver un but dans votre vie.
Avec tout mon amour, Eolia


PS: Pour les lecteurs qui lisent l'anglais, je vous invite à lire l'article dans cette langue car il y a des contributions différentes. Pour le lien, c'est ici.

Les images (sauf mention particulière) sont issus du site lds.org

1 commentaire:

  1. Merci pour ce bel article qui a nourri mon témoignage et qui m'a édifié .

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire est toujours apprécié! Sauf si bien sûr c'est un spam...
A comment is always appreciated but not the spam ones...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...