vendredi 20 février 2015

The Importance of the Mother Language... told in different languages.

Tomorrow will be International Mother Language Day, an event created in 1999 by the UNESCO and held for the first time on the 21st February 2000. Today a conference is held at UNESCO headquarters. On their website, you can find many informations about their programs to developp education in the local languages and preserve the culture of the people where they live.

I'm quite proud, and at the same time a bit nervous, to be the last one of our group of bloggers who have promoted this event these last 30 days... The topic for today's blog post is "the Importance of Mother Language", and as I live in a city where many different nationalities and ethnies live (Oberursel, near Frankfurt, Germany), I had the idea of asking people (neighbors, friends and fellow bloggers) what they think about their Mother Language.
I asked them two questions: "Why do you love your Mother Language? What is so important for you about it?" As I was a bit busy, I didn't have time to record some people I know speaking Macedonian, Persish, Turkish, Lingala, Hungarish, Croatian, Japanese and so on... But as soon as it is done, I will update this post and add their point of view!

Of course, you dear readers, you can also participate! In the comment section at the end of the post, you can share your thoughts!

***

As I have started to receive the answers, I recognize a patern in them. They all speak about their family and the bond their language has with their heart. What links us to the languages we speak since birth/childhood, is something more profound than just a knowledge, a set up of the mind. It comes from the deepest part of who we are, our "core". This article in the Fountain Magazine, issue of July/August 2010: Mother Tongue: the language of Heart and Mind explains it fairly well.

As a French, having learnt French from birth, I can't phantom a day when I wouldn't be able to express myself in French. Of course, I love to speak / read / write in English (like right now) and I have developped a strong bond to this language, but French (and the culture attached to it) is a part of me so intricatly wooven in my spirit, my soul and my body, that I can't reject it or forget it. All the other languages I'm learning or I will learn, they will add facets to my personnality and my knowledge, but they won't change who I am.


Sometimes, languages ARE LOST... Not only because people stop using them, but also because the population speaking it "died out". The Map of Native American Tribes in their own languages Mr Aaron Carapella is putting together is both a ressource and a reminder that many Native American cultures have disappear. Civilizations can end, but what is worse is that no one remember them or systematicly and willingly "forget" them from historical records.

In a world were communication is "easier" on a wide scale, and a handful of languages is intensively used in this globalization, I am not the only one who wishes for a more multicultural life: multilingualism, understanding of other cultures, preservation of the patrimoine, etc. 

With the insights given by the following men and women, may we see the beauty of the human diversity. May we protect and speak, write, share our mother language(s), as much as all the other languages we have learned along our life journey.


The "Russian soul" was quite receptive at my plea, and I have three russian speakers who have shared their love of their language. It seems to me that those speaking russian since birth enjoy their languages very much, and are proud of the culture around it.
Anna blogs at russianstepbystepchildren.com
Raising a trilingual child
Galina has started an initiative to help families to find a playdate in their mother tongue
 (here the website). 
 creativeworldofvarya.com

For English speaker since birth, it is both a great gift and a disavantage. When I talk to friends coming from USA or UK, they explain me their struggle. They know how English is "talking over the world", and it makes life easy for them when they have to move overseas. However, the lack of enthusiasm for learning a new culture (language and way of life of other nations) in their youth (and it stills goes on for the teenagers nowadays) has handicaped them for social interactions.

Of course, all English speakers are not monolingual!  I know an educated and amazing woman who speaks English, French, Norwegian, German, and Italian. And she's not keen on stopping learning about the world and its diversity. 

Just thinking about my friends who came from English speaking countries in Africa as first generation migrants or second ones... They have learned in their childhood both English and the local language or dialect. And now, they have added one or two more! However, some tend to struggle to keep their African language alive and pass it on their children. The same can be said for Asiastisch and "Tribal languages" of South America...



lingolised.eu


We will have now a travel across the globe, starting with Latvia.

 Let the Journey Begin www.letthejourneybegin.eu

Here comes Spanish with a Mexicana woman (bilingual Spanish and French):


Traveling to Asia, we have Persian:



Further East, we encounter Korean:


Catalan is a language I have never learned in my youth but I have heard it everyday... I understand it quite well when someone speaks it or when I read a text but can't speak it. I'm sad it's the case because it was my grand-father's language... but as I have never met him (he died when my mom was young), my mother and grand-mother couldn't pass it on to me... 


Poland is next with Olga!

The European Mama

We will have now a beautiful mix of Scandinavian languages, learned as a child by Rita:
www.multilingualparenting.com
Time for the 4th most spoken language in the world: Portuguese. I want to thank Daniela for her meaningful and beautiful answer.

Click on the picture to see it bigger!


This language is the most spoken as mother language in the world. Can you guess which one is it before scrolling to the end of the picture?



African languages, like I said earlier, are often learned at the same time as one of the European languages of the countries who colonised them in the 19th and 20th Century: Portuguese, French, English, Dutch, etc. Some are mostly oral languages and other can be written. But it doesn't mean many can write them. Education is rarely provided in these languages... It's why I love so much the programm of UNESCO. They try to help children to be scolarized in the main language and also in their local one (as much as possible).

My friend Jose is from Angola and lives in Germany. His mother tongues are Kiokue and Portuguese. He explained me that those are "his identity, his cultural instrument" and that writing african languages is sometimes quite difficult because of the phonetic. His use of Kiokue is essentially oral. Jose is also fluent in French and German, but don't start speaking English with him! You would make him loose his bright smile!

Ama is bilingual from birth in English and Twi. She lives in France (and had learned French). She can't write perfectly Twi, the alphabet is a bit complex, but told me she loves to use it orally at home with her children. Twi is for her a pictorial language, full of funny expression.

I will finish with Ute, who is a perfect bilingual since childhood in two european languages and is proof that those who say that learning several languages at the same time is "armful for the kids' brains" (one of the numerous myths about bilingualism...). She lives in the Netherland and blogs at expatsincebirth.com

Deutsch ist die Sprache meiner Familie, meiner Eltern und derer Vorfahren. Ich habe sie erst spät lieben gelernt, doch finde sie immer faszinierender und schätze den unermesslichen Wert des literarischen Erbgutes (German is the language of my family, of my parents and their ancestors. I learned to appreciate/love it quite late, but I find it more and more fascinating and I truly appreciate the immense value of the literary patrimony)
Deutsch ist wichting für mich, weil es meine Eltern und meine Kinder verbindet. (German is important for me because it connects my parents and my children)

L'italiano è la lingua del mio cuore. E' la lingua che ho scelto spontaneamente di parlare con i miei figli sin dall'inizio. E' la lingua delle mie emozioni e delle mie riflessioni più spontanee e profonde (Italian is the language of my heart. It's the language I chose spontaneously to talk with my children since the beginning. It's the language of my most spontaneous and profound/deep emotions)
L'italiano ha e avrà sempre un ruolo predominante nella mia vita perché è la lingua in cui riesco ad esprimere i miei pensieri più profondi e più accurati. Nonostante la situazione linguistica nella nostra famiglia sia cambiata rispetto all'inizio, considero l'italiano la lingua che più mi appartiene. Il fatto che la condivido con le persone a me più care la fa ancor più preziosa. (Italian is the most dominant language in my life because I can express my deepest and most accurate thoughts. Although the linguistic situation changed within our family (compared to the beginning), I consider Italian the language that pertains me the most. The fact that I share it with the most important people in my life makes it even more precious)

***



I wish you all a fantastic International Mother Language Day! And don't forget to share your love of your Mother tongue in the comments!


For more article about this event, search for the hashatg #IMLD!


mardi 17 février 2015

Link Up Party: Birthday Theme Party for Kids / Goûters d'anniversaire à thème pour enfants

My first Link Up Party! I'm quite thrilled to do it on the topic 
"Birthday Theme Party for Kids". 
If you have a post that fits with this subject, please share it at the end of my post, using the formular you will find in clicking on "link up" (the small blue frog below). Every languages accepted! But beware, the content has to be kid friendly. Add the links until March 20th, 2015.

Ma première Link Up Party! Je suis très heureuse de pouvoir la faire sur le sujet 
"Goûters d'anniversaire à thème pour enfants". 
Si vous avez un article correspondant, vous pouvez le partager à la fin du mien, en utilisant le formulaire qui s'ouvre en cliquant sur "Link up" (la petite grenouille bleue en bas). Toutes les langues sont les bienvenues! Mais attention, le contenu doit être approprié pour des enfants. Ajoutez vos liens jusqu'au 20 mars 2015.



***
 "Detectives Preschoolers" Birthday Party 
Fête d'anniversaire "Détectives juniors"


Voilà. Gabriel has turned six. And being his parents' son, he was decided to invite lots of friends and prepare a good snack and fun activities. We had to choose a theme, and let me tell you it was NOT easy! He wanted to do the same as his best girl friend Nalu about dinosaurus... Luckily, I have some tricks up my sleeves and succeed to point him to one of his favorite hobbies: detective stories! So, after Christmas I looked for ideas and supplies to have a detective party for preschoolers. Sally Bollywood (one of his favorite detective cartoons) had the honor to be featured on the invitation for the party. My color ink cartridge died a few days before the fest, so I couldn't print some of the decorations I wanted. I didn't seem to damage the mood of my son nor his friends...

Voilà. Gabriel a eu six ans. Et en bon fils à ses parents, il a tenu à inviter pleins de copains / copines et à préparer un bon goûter et des activités amusantes. Il a fallu définir un thème, ce qui ne fut pas aisé puisqu'il voulait aussi les dinosaures comme sa meilleure amie Nalu... Heureusement, j'ai plus d'un tour dans mon sac et j'ai réussi à orienter sa réflexion sur un thème qu'il adore: les histoires de détective! Donc depuis les vacances de Noël, j'ai cherché le matériel nécessaire pour une fête d'anniversaire "détective". Sally Bollywood (l'un de ses dessins animés préférés pour ce qui est des histoires de détective) a eu l'honneur d'être présente sur l'invitation. Ma cartouche d'encre couleur s'étant vidée avant la fête, je n'ai pas pu imprimer les décorations que je souhaitais, mais cela n'a pas semblé embêter plus que ça mon fils et ses camarades...


The invitations / Les invitations:


The most difficult thing for me was the fact that I would have to speak German with the children. I stuttered many times, trying to find my words. I asked Jo for help, but regarding the vocabulary spoken by the police, he was totally lost! So well... We did what we could. Considering how it went (the both times), I am rather proud of myself. The challenge was there and I didn't let myself be overwhelmed by it. I tackled it with the best humor I had...
La chose la plus difficile pour moi fut le fait que j'ai du parler allemand à ces enfants. J'ai bafouillé plus d'une fois en essayant de trouver les bons mots. J'ai bien sûr demandé de l'aide à Jo, mais pour ce qui est du vocabulaire policier, il était complètement perdu! Donc bon... Nous avons fait du mieux possible. Considérant comment ça s'est passé (les deux fois), je suis plutôt fière de moi. Le défi était bien présent mais je ne me suis pas laissé dépasser par lui. Je l'ai relevé avec humour...


We did several things during the afternoon, and with all that happened and what I had to managed, I totally forgot to take pictures! I'm sad I have no pictures to remember this party. / L'après-midi a été découpé comme suit (J'avais tellement à faire et j'étais un peu fatiguée que j'ai oublié de prendre des photos. je suis triste de ne pas avoir de souvenirs de ce moment important):

1/ Looking for clues in 4 games. (2pm-3:15pm) The basic idea was that two packets of sweets had been stolen before the party. We have to find them back, and to do so we have to investigate!
1/ La recherche d'indices en 4 jeux. (14h - 15h15) Idée de base: deux paquets de bonbons ont été volé avant l'arrivée des enfants! Il faut les retrouver, et pour cela mener l'enquête!

  • "Foot or handprints": each kid draw the shape of his/her feet or hands on a paper, that they will take back home at the end of the party. Of course, it's inspired from real police investigations...   "Les empreintes de pas ou de main": chacun dessine le contour de son pied ou sa main sur une feuille, qu'il emportera à la fin de la fête. Activité inspirée des enquêtes policières...
  • "The search party": a big carboard box, full of old newspaper and bubble wrap + a small toy placed in it. On the count of three, dig in! The children have fun in digging out the paper and make it fly in the room... (and we have to put all back in for the next kid) and of course in finding it the quickest as possible.    "La fouille": un grand carton, plein de papier journal et de papier bulle à l'intérieur, et un petit objet glissé au milieu. A trois, plongez! Les enfants s'amusent à envoyer le papier voler dans toutes les directions... (et on doit remettre dedans pour que chaque enfant ait sa chance) et bien sûr être le plus rapide à retrouver l'objet en question.
  • "Following the trail": in Gabriel's bedroom, I used a ball of wool to create a kind of maze. A bit like Ariane's thread, they had to follow it in the dark (only a small nighlight). The trail went through a tunnel, between two chairs, on the matress, etc to go back to the door. For those afraid of the dark, I helped them with a flashlight.    "La filature": dans la chambre de Gabriel, j'ai utilisé une pelote de laine pour créer une sorte de labyrinthe. C'est un peu le fil d'Ariane à suivre dans une pièce sans lumière, juste une petite veilleuse. Le parcours passait dans un tunnel, entre deux chaises, sur le matelas et revenait à la porte. Les enfants ont bien aimé et ceux qui avaient peur du noir, je les aidais à la lampe torche manuelle.
  • "We found the candy!": well, it was high time to look for the stolen sweets. A simple game of "hot or cold", with a few treacheries (for example, the other kids were telling the gamer wrong directions...)  and many laughters.    "On a retrouvé les bonbons!": enfin, il était temps  de chercher les bonbons volés. Un simple jeu "tu refroidis, tu chauffes", avec pas mal de triche (les autres enfants aidaient /embêtaient celui à qui c'était le tour) et beaucoup de rires.


2/ Free play (10 minutes). Just the time to finish to put everything on the table. And for the young guests to go to the toilets, wash their hands, run a bit, etc.
2/ Jeux libres (10 minutes), le temps de mettre le goûter sur la table. Et puis surtout que les enfants se dégourdissent un peu les jambes, fassent un tour aux toilettes, etc


3/ Snack time: (depending on the hunger of the guests, it can be as long as 40 minutes) I was so busy the days prior, that my husband and I hadn't had time to bake a cake. However, the numerous home made "crêpes" were greatly enjoyed by all. As much as the chocolates and candy (yes, the ones stolen...)
3/ Le goûter: (selon l'appétit et la vitesse des invités, peut durer de 20 minutes à 40 minutes) J'étais tellement occupée les jours précédents, que je n'ai pas eu le temps de faire un gâteau. Par contre la pile de crêpes "maison" a été largement appréciée par les enfants comme les adultes. Tout comme les chocolats et les bonbons (oui, qui avaient volé).



4/ Free time after the snack. Gabriel's bedroom was overrun and transformed one half in a fortress (the high bed) and the other half in a gym area (the matress on the floor + houla hop + pillows...). Hubby and I took turns to look after the band of "misfits".
After some time, the kids had the idea of making me play "monster attacks". In short, I became a monster wanting to feed on children... But there were rules! Under the table in the diningroom, it was the "safehouse", no monster allowed. The monster had to touch three times a kid for him/her to be eaten. And each child had a jocker: an imaginary garlic head thrown at the beast. Let me tell you that this jocker had been greatly overused! After 15 minutes, I was spent. I let (forced?) Jo to be the monster. Meanwhile, Mommy layed down on the couch (pregnant woman privilege, nah!).
When it was his turn to be out of breath, we played the game of the Statue. You certainly know this game in which you have to dance until the music is stopped and don't move a muscle. I laughed so much when one of the boy was making a pirouette and had to stop mid air... Yes, I can be quite devilish... hihihi... 
4/ Après s'être régalés avec le goûter, les enfants ont eu un temps de jeu libre. La chambre de Gabriel a été envahie et transformée en forteresse (le lit en hauteur de Gabriel) ou en aire de gymnastique (le matelas par terre + cerceau). Mon mari et moi nous nous relayions pour surveiller le groupe.
Au bout d'un moment, les gamins ont trouvé amusante l'idée de me faire jouer au "monstre". Bref, je suis devenue le monstre qui voulait manger les enfants. Attention, il y avait des règles! Dessous la table de la salle-à-manger, c'est la "maison", je n'y avais pas accès. Le monstre doit toucher trois fois un enfant pour qu'il soit mangé. Et chaque enfant a droit à un jocker: me présenter une tête d'ail imaginaire devait faire fuir le monstre. Ce jocker a été largement sur-employé si vous voulez mon avis... Après 15 minutes, j'étais lessivée. J'ai forcé Jo à prendre le relais. Le monstre "maman" s'est reposé sur le canapé pendant ce temps-là (prérogative de femme enceinte, nah!).
Quand mon mari a été à bout de souffle, une petite partie du jeu de la Statue les a occupé. Vous connaissez tous ce jeu: on met de la musique et dès qu'on presse "Pause", tout le monde doit devenir une statue. J'ai bien ri en voyant l'un des enfants faire une pirouette et se retrouver à devoir l'arrêter en plein vol... Oui, je suis parfois "diabolique". Hihihi...


5/ Craft activity (and calming) at 5pm: paper lantern (here the DIY), wizard wands, binoculars made of paper or toilet rolls, or whatever goes in their heads. For the end of the afternoon, it was a "quiet" activity before the parents came to pick them up between 5:30 and 6pm. They also could bring something home a self-made creation.
5/ Activité créative (et apaisante) dès 17h: créer des lanternes en papier, des baguettes de magicien, des jumelles ou toutes autres choses qu'il leur passe par la tête. Pour la fin de l'après-midi, cela a permis aux enfants de se calmer avant l'arrivée des parents. Ils ont également tous pu repartir avec une création personnelle.


I have to confess that when the parents came to pick up their children, my husband and I were happy to have some quiet time... Of course we had to clean up and pick up Sophie at a one of our friend's house. I kept all the supplies for the activities, because one week later, we did it again with Gabriel's friends from our Church ward (+ Sophie!). I'm rather glad we have just only one birthday each year... Well, in March it will be Sophie's turn. However, the atmosphere should be a bit quieter.
J'avoue que lorsque les parents sont venus chercher nos jeunes invités, mon mari et moi étions heureux d'avoir un peu de calme... Il a bien sûr fallu ranger et nettoyer l'appartement. Et aller récupérer Sophie qu'une amie gardait. J'ai gardé précieusement le matériel pour les activités. En effet, c'était rebelote le Samedi suivant avec les copains/copines de la paroisse + Sophie! Heureusement qu'on a son anniversaire qu'une fois par an... Enfin, en Mars ce sera le tour de Sophie. L'ambiance devrait toutefois être plus reposante.


And you, which topic did you use for your kids' birthday party? Or which one will you choose this year?
Et vous, quel thème avez-vous utilisé pour les anniversaires de vos enfants? Ou lesquels envisagez-vous pour cette année?




vendredi 13 février 2015

Mon fils va à la Primaire [Faith Celebration Blog Hop]

Cet article est la traduction française de celui paru en anglais le 24 janvier sur ce même blog.

***

Bonjour chers lecteurs! Je suis très heureuse de participer à ce Faith Celebration Blog Hop avec mes collègues blogueurs de la communauté MKB. Je crois fermement que, quand nous avons la possibilité de découvrir les cultures des autres personnes (Religion incluse), nous pouvons vivre mieux ensemble. Donc bien sûr, ce blog hop m'a tout de suite parlé! Allez voir les autres articles (en anglais) en cliquant sur le lien ci-dessus. 



***§§§***



Pour ceux qui l'ignorent encore, mon mari et moi sommes membres de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Oui, c'est un peu long. C'est pour cela que de nombreuses personnes l'appellent "l'Eglise Mormone". Non pas que je n'aime pas le prophète Mormon (il est celui qui a compilé les anciennes annales de son peuple et a écrit ce qui est maintenant connu sous le nom de Livre de Mormon), mais il diminue le fait que nous croyons en Jésus-Christ et qu'il est à la tête de notre Eglise (par Son inspiration et Son Evangile). L'Eglise utilise ce surnom pour certains de ses programmes mais dans la majorité des cas c'est le terme Saints des Derniers Jours (SDJ) qui est plus adéquate et il est important de noter que les membres sont assez tristes quand on nous dit que nous ne sommes pas chrétiens... quand nous le sommes certainement!


Pour lire plus d'informations à propos de nos croyances et de nos principes, vous avez ici un article que j'ai écrit à propos de mon Eglise, ainsi qu'un autre sur le rôle de Rédempteur de Jésus-Christ. Et dans le blog hop, vous pourrez aussi lire deux articles (en anglais) sur "Démystifier le mormonisme" et "A quoi s'attendre lors d'un service dominical".



Jesus Christ, entouré d'un groupe d'enfants, leur montre ce qu'est l'amour et la compassion.



Chaque dimanche, mes enfants assistent à leurs classes à notre paroisse. Gabriel et Sophie ont presque deux heures de leçons, chansons, jeux, etc. Pendant ce temps là, mon mari et moi avons également nos classes: l'Ecole du Dimanche (qui est en fait le cours d'Etudes des Ecritures) et la Prêtrise pour Jo, la Société de Secours pour moi. Je pourrais vous parler de ces organisations mais ce n'est pas le sujet du jour...


Donc suivez-moi, je vais vous présentez la Primaire de la paroisse de Friedrichsdorf (mais cela pourrait être dans n'importe quelle paroisse dans le monde car l'organisation de la Primaire est pratiquement la même partout).


La Présidence:
Chaque paroisse possède une organisation appelée la Primaire, dirigée par une Présidente et deux conseillères (trois femmes). Dans ma paroisse, la Présidente est une jeune femme mariée depuis un peu plus de 18 mois et sans enfants (pour l'instant). Quand elle a été appelée comme Présidente de la Primaire, elle s'est sentie un peu submergée par la tâche mais avec l'aide de ses conseillères et de sa secrétaire qui sont déjà mamans (une avec des adolescentes, la seconde dont les enfants vont de nourissons à 11 ans, et la dernière avec deux petits), elle surmonta ses doutes. maintenant, elle trouve toujours que sa mission comporte des épreuves mais elle est beaucoup plus confiante et adore son appel.


Les classes pour chaque âge:
Si un enfant est entre 18 mois et 3 ans, il ira pendant 2 heures à la garderie. Sophie adore y aller avec les autres enfants. Pour l'instant, elle est la plus grande de son groupe et elle aime dire la prière (avec un peu d'aide bien sûr), écouter une petite leçon sur un thème issu de l'Evangile (gentillesse, amour, honêteté, etc) adaptée pour les petits enfants, manger son goûter et bien sûr jouer!
Participer à la Garderie a aidé ma fille à apprendre l'Allemagne: elle a commencé cette classe quand nous avons déménagé à Oberursel et c'était son premier contact direct avec cette nouvelle langue! Elle a aussi récupéré quelques expressions anglaises car certaines des personnes gérant la garderie étaient anglophones.
Mais ce qui est le plus important pour des enfants si jeunes est pour eux d'être ensemble, dans la tranquilité et la joie. Pour les enfants qui sont à la maison avec l'un de leurs parents durant la semaine, c'est aussi un moment de sociabilisation.

Quand ils ont trois ans au 1er janvier, ils vont participer à la classe des Rayons de Soleil (à 3 ans), et les années suivantes les Choisi le Bien (4 à 7 ans) puis les Coeurs Valliants (8 à 11 ans) après leur baptême. Ces classes ne durent que 40 minutes et le reste du temps ils sont tous ensemble pour la Période d'échange.
A 8 ans, un enfant sera baptisé si il/elle le souhaite. L'accord des parents est nécessaire mais c'est la volonté de l'enfant qui prime. Il / Elle lui sera expliqué que le baptême est une Alliance à garder toute la vie et ce qu'il représente (2Tim 4:7 J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi.) C'est un baptême par immersion, comme celui de Jesus.
Quand un enfant atteint son douzième anniversaire, il sera accueilli soit chez les Jeunes Gens soit chez les Jeunes Filles.




 Exemple de Période d'échange avec l'ensemble de la Primaire: chants, prières, lecture des Ecritures, courts discours, etc.


Période d'échange: maintenant il est temps pour un jeu après avoir eu une leçon sur les différents enseignements de Jésus. L'enseignante a caché une image et un enfant doit se rappeler celle qui manque... C'était au tour de mon fils de deviner. Il a réussi avec un peu d'aide.


Classe des "Choisi le Bien" pour les 4 et 5 ans.


Mon fils est dans le groupe des CLB (= Choisi le Bien) comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessus. Il aime tellement être avec ses amis et son enseignante, et de parler de Jésus et de son Evangile. Toutefois, cela me fait toujours froncer les sourcils quand j'entends qu'il adore offrir la prière d'ouverture ou de clôture pendant la Primaire mais rechigne et boude quand nous lui demandons de la faire à la maison. Hum... Il est "frais et dispo" uniquement quand ses grands-parents sont avec nous (ou au téléphone). Je suppose qu'il préfère laisser sa soeur briller, puisqu'elle est très enthousiaste ces temps-ci pour croiser ses bras et répéter les paroles de la prière avec moi (trop mignonne!)



La Primaire dans le monde:
Ces deux dernières années, des enfants de plusieurs pays ont été questionnés et leurs "profils" incluant photographies, informations sur leur pays ou leur ville, leurs activités préférées, etc, ont été ajouté à une carte interactive sous forme de mini-vidéos. C'est le projet One in a million. C'est un moyen simple et pourtant intelligent d'expliquer aux enfants que même s'ils ont tous des styles de vie différents, ils appartiennent tous à la même Primaire "mondiale" et qu'ils sont tous Enfants de Dieu. La chanson qui a été créée pour l'occasion est adorable. Vous pouvez l'écouter ci-dessous:







J'ai demandé à certains de mes amis à propos de leur expériences à / avec la Primaire.

Le premier est mon évêque et ami Torsten, qui est allemand et père de 5 enfants:
1/ En tant qu'évêque, quels sont pour toi les adjectifs les plus représentatifs pour définir l'organisation de la Primaire?
Apprentissage ludique.

2/ Avec quoi la Primaire aide les enfants?
Le but de la Primaire est de ressentir l'amour de Notre Père Céleste et de Jésus-Christ à travers les chansons que les enfants chantent chaque dimanche, les histoires issues des Ecritures qui sont partagées lors des classes et les témoignages de ceux qui enseignent.


3/ Pour ceux qui pensent que deux heures par semaine de classes religieuses font trop pour un enfant, que leur dirais-tu?
Deux heures passent assez vite si l'activité est amusante et variée. En deux heures, les enfants chantent des chansons, lisent et apprennent une écriture, ont une activité telle que dessiner un personnage biblique ou fabriquer quelque chose. Ils ont également 20 à 25 minutes avec les enfants de leur âge pour une courte leçon sur l'Evangile.

4/ Maintenant, en tant que père, quel est ton moment le plus mémorable concernant tes enfants et la Primaire?
Comme père, j'aime chanter des chants avec mes enfants au sujet de Jésus. Souvent quand nous rentrons à la maison, mes enfants veulent chanter dans la voiture une chanson qu'ils ont apprise ce jour-là à la Primaire. Ex: "Jésus-Christ est mon modèle" ou "Je suis enfant de Dieu" ou bien encore "Suis les prophètes".


I am a Child of God (Je suis enfant de Dieu), Mormon Tabernacle Choir en October 2014.


5/ As-tu participé à la Primaire lorsque tu étais petit? Et si oui, quelle est la chose la plus importante que tu y ais appris? 
Oui, j'y suis allé. De 3 à 12 ans. Je pense que c'est à la Primaire que j'ai appris que Dieu était notre Père Céleste et qu'Il aime tous ses enfants. Qu'Il souhaite que nous soyons heureux et puissions revenir auprès de Lui, et que pour trouver le bonheur nous devons suivre l'exemple de Jésus-Christ. 


Eva, une française installée depuis un an en Allemagne comme moi, est mère d'un garçon de 3 ans. Voici ce qu'elle pense de cette organisation: 
1/ Quel est pour toi le but principal de la Primaire?
L'objectif de l'organisation de la Primaire de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est d'aider les enfants à apprendre plus à propos de Jésus, de Père Céleste ainsi que de leur potentiel divin et leur héritage d'enfants de Dieu.


2/ Quelles expériences as-tu avec la Primaire? comme enfant? comme enseignante?
J'ai de très bons souvenirs de mon enfance à la Primaire. Je me rappelle des chansons que nous avons appris, de certaines représentations que nous avions faites, et des amis et des enseignants que j'avais à l'époque. Je me sentais aimée et importante car une organisation toute entière avait été créée pour que les enfants puissent apprendre et grandir spirituellement comme toutes autres personnes dans l'Eglise.


Comme dirigeante de la Primaire je réalise combien je suis bénie de pouvoir enseigner les enfants car la plupart du temps je pense que c'est moi qui apprend d'eux! Leurs esprits sont purs et forts et ils m'aident également à renforcer mon témoignage.


3/ Quel est le moment le plus mémorable pour toi de ton enfant à la Primaire?
Dimanche dernier, mon fils Noah a commencé son premier jour à la Primaire aprs avoir été à garderie depuis ses 18 mois. Il est maintenant un "Rayon de Soleil" et je peux voir combien il est fier d'être avec "les plus grands". C'est une grande joie pour moi de le voir participer durant les leçons et le reste du programme.


4/ Quelles est ta chanson favorite dans le livre Chants pour les Enfants?
En fait j'ai plusieurs chansons favorites. J'ADORE chanter... mais bon, ma préférée est certainement "Mon Père Céleste m'aime". Elle parle de toutes les choses que Dieu a créé pour nous et que je peux ressentir Son amour à travers toutes Ses créations.


My Heavenly Father loves me (Mon père Céleste m'aime), by Mercy River. Photos by hiyapapayaphoto.



5/ Pour ceux qui pensent que deux heures par semaine de classes religieuses font trop pour un enfant, que leur dirais-tu?
2 heures par semaine n'est rien en comparaison du temps qu'ils passent devant une télévision, par exemple. De plus, ce temps est bien organisé: les enfants ont la possibilité de chanter, jouer, avoir une leçon interactive et ludique sur l'Evangile. Je pense que c'est un minimum, et le reste des enseignements doit se faire au quotidien à la maison par les parents.



Quand j'ai déménagé à Paris en 2005, j'ai rencontré JoAnn dans la paroisse où je venais d'arriver. Américaine et mère de quatre enfants (2 filles, 2 garçons, la chanceuse), elle fut pendant son séjour en France Présidente de la Primaire de la paroisse pour plusieurs mois. Elle vit maintenant à Tokyo, et bientôt déménagera en Israël, et a accepté de réfléchir à ce que la Primaire lui a apporté dans sa vie depuis qu'elle est mère: 
1/ Quels sont pour toi les adjectifs les plus représentatifs pour définir l'organisation de la Primaire? Quel est son but?
Les adjectifs décrivant le mieux la Primaire seraient pour moi: 
*inspirant
*amusant
*spirituel
*promoteur de foi
*instructive
Son but:
Enseigner les enfants de 18 mois à 12 enfants l'Evangile de Jésus-Christ; connaître notre Sauveur et sa Vie. Instruire et aider à développer amour et foi en Jésus-Christ et en Dieu. Développer une relation personnelle avec Dieu.
Apprendre les principes et les ordonnances salvatrices pour retourner auprès de notre Père Céleste. Connaître la structure et l'organisation de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

 2/ Pour ceux qui pensent que deux heures par semaine de classes religieuses font trop pour un enfant, que leur dirais-tu?
Je leur dirais que dans le monde actuel, où les enfants peuvent être bombardés avec des messages "du monde" à travers la télévision, internet, les films et la musique de manière quotidienne, recevoir des messages édifiants à l'église sur la patience, l'obéissance, la bonté, le service et essayer de vivre selon l'exemple du Sauveur, en deux heures, c'est très peu de temps!


3/ Quels sont tes moments les plus mémorables  que tu aies vécu à la Primaire? en tant qu'enfant? que mère? instructrice ou dirigeante? 
Comme j'ai rejoins l'Eglise à 24 ans, je ne peux pas partager un moment particulier de mon enfance. En tant que mère par contre... j'ai de très nombreux moments dont je me souviens bien telles les fois où j'ai écouté mes enfants donner des discours ou prier lors des classes de Primaire. Un moment particulier ressort: mon fils Noah avait 3 ans et apprenait encore à prononcer correctement les mots, et il participait à la présentation annuelle donnée par la Primaire lors de la réunion de Sainte-Cène. Son texte était sensé être "I can serve others" (je peux servir les autres). A la place, il l'a prononcé comme "I can serve udders", udders étant les pis de a vache...
Comme dirigeante, j'ai eu l'humble possibilité de servir les enfants de la Primaire dans notre paroisse lorsque nous vivions à Paris, France. Ce fut une expérience phénoménale pour moi et l'un des moments les plus inspirant et instructif de ma vie. Il y avait la barrière de la langue, mais l'amour et la foi que j'ai ressenti de la part des instructrices et des enfants dans cette petite Primaire est indescriptible. Apprendre en français et chanter "Je suis enfant de Dieu" et les autres cantiques favoris avec les enfants, a approfondi mon témoignage et ma foi en Dieu. C'était parfois difficile de communiquer dans un langage dans lequel j'étais loin d'être compétente... mais l'esprit que j'ai ressenti dans notre salle de Primaire me transformait doucement et m'apprenait que Dieu a un plan et qu'Il nous aidera toujours à trouver un chemin pour l'accomplir.


4/ Quel est ton chant de la Primaire favori?
"The Family is of God" (la famille est de Dieu).  Elle était chanté en 2014 et faisait partie du programme pour la présentation de la Primaire. Elle est tirée du recueil "We'll Bring the World His Truth."



5/ Quelle est la chose la plus importante que tu as apprise quand tu es devenue enseignante à la Primaire?
Et bien en tant qu'enseignante... j'ai appris que c'est une responsabilité importante et qui requière de l'humilité d'enseigner les jeunes enfants d'un paroisse où qu'elle soit. Dieu M'a fait confiance pour partager Ses enseignements à Ses enfants et c'est mon devoir et mon obligation de faire du mieux que je peux. J'ai également appris que même à mon âge et en expliquant des principes de base à des enfants, il y a toujours quelque chose à apprendre et à gagner.



Quant à moi, je suis une convertie tout comme JoAnn. J'avais déjà 23 ans quand j'ai joint l'Eglise donc je n'ai pas eu la chance d'assister à la Primaire dans mon enfance. 
Toutefois, j'ai été appelé une fois dans cette organisation pour être la directrice de la musique. C'était un vrai défi! Surtout avec les plus jeunes qui ne peuvent pas encore lire les paroles ou les plus grands qui ne pouvaient pas rester sérieux deux minutes... Néanmoins, je chérirai toujours cette année passée à cette appel car il m'a aidé à comprendre comment les enfants peuvent apprendre de bons principes et comment ils les apprécient dans leur vie quotidienne. J'ai entendu des histoires qui font chaud au coeur de la part de ces enfants quand il essayent d'appliquer les principes d'honnêteté, de service ou de pardon et qu'ils voient les fruits de leurs tentatives. Cela m'a également préparé à être une mère!
Maintenant que j'ai deux enfants, je peux voir combien il est plaisant pour eux d'apprendre avec leurs camarades au sujet de l'Evangile. Quand ils sont enseignés au sujet d'un principe durant leurs classes, vous pouvez être sûrs que le sujet va ressortir la semaine suivante. Gabriel lit les Histoires des Ecritures (sous forme d'images légendées, mais il existe aussi des vidéos) avec son père et veut pointer tout ce qu'il a déjà vu à la Primaire. En tant que famille, nous avons des priorités dans notre vie. Et l'une d'elles est que nous devons apprendre ensemble à mieux comprendre et vivre les enseignements de Jésus.


Pour plus d'informations sur l'organisation de la Primaire de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et le type de matériel qui peut être utilisé pendant les leçons à la paroisse ou à la maison, voici quelques liens:


J'espère que vous avez maintenant une meilleure compréhension de l'une des organisations de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à me les laisser dans la section prévue ci-dessous. Je n'ai aucun problème avec les commentaires négatifs si ceux-ci sont paratgés de manière respectueuse. Bonne journée!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...