dimanche 14 juin 2015

Elections municipales à Oberursel: Les ressortissants européens ont posé leurs questions. Question n°7.

Bonsoir! Nous finissons cet entretien avec les deux candidats 
avec une question sur le sujet "Communication".



Schillerturm, l'une des "étapes" d'un des chemins de randonnée d'Oberursel.
La communication passe par de nombreux canaux. L'affichage en est un essentiel.
Photo: Eolia Disler


Graham Tappenden:
Dans plusieurs sujets, cela dépend essentiellement de la communication. Comment peut-on mieux informer les étrangers qui vivent ici? Je constate que nombre d'entre eux ne lisent pas les journaux, car ils sont tous dans une langue qui n'est pas leur langue maternelle.

Comme exemple je prendrais l'appel actuel à candidature pour les élections du Comité des Etrangers, dont le média premier est la presse écrite locale, mais pour lesquels rien n'est indiqué au niveau de l'affichage devant la mairie.


Thorsten Schorr (CDU):
Durant ma campagne électorale, j'ai rencontré des expériences très positives avec des lettres ciblées. Cela signifie que j'ai écrit une lettre adressée personnellement à tous les votants au-dessus d'un certain âge, indépendamment du fait qu'il soit Allemands ou étrangers. Avant qu'il n'y ait une quelconque critique, j'ai acheté ses adresses légalement.

J'ai reçu des retours très positifs de ces lettres. Cela pourrait être une option, de développer une lettre standardisé et ensuite traduite dans les langues pertinentes qui sera envoyée à tous ceux qui ont le droit de vote pour le Comité des Etrangers.

Tappenden: Cela correspond à mon exemple. Mais qu'en est-il après les élections de Novembre? Comment peut-on éviter les questions et informer en même temps? Il existe déjà une lettre d'information par email (en Allemand) mais comment peut-on atteindre les résidents étrangers?

Schorr: Et bien voyons par exemple, si nous pouvons trouver des immigrés représentants (ndlr: les langues nécessaires), alors la lettre qui leur serait envoyée par email pourrait être traduite. Ensuite nous ferions un mailing (ndlr: envoie par courrier) pour les élections du Comité des Etrangers pour informer et motiver les électeurs.

Lors de l'enregistrement au Einwhnerbüro (ndlr: bureau de recensement) nous pourrions demander aux nouveaux résidents s'ils souhaitent recevoir des informations régulières et ainsi nous donner leur adresse email.

Et puis je suis convaincu que les groupes ethniques se rencontrent bien quelque part. On pourrait essayer de rentrer en contact avec eux. Par exemple, quand la communauté italienne a un service religieux, quel mal y a-t-il à glisser une note en italien pour les choses particulièrement importantes?

Si on n'y pense suffisamment alors il est certain que des idées vont ressortir, mais nous ne devons pas être naïfs de croire que tout le monde est intéressé par la politique et serait actif dans le Comité des Etrangers. Ce n'est tout simplement pas le cas. Dans la population allemande, ce n'est qu'une faible portion qui est politiquement active. A Oberursel, avec 45000 habitants, il n'y a que quelques centaines à appartenir à un part ou une ligne politique.

Tappenden: Alors le Oberurseler Forum sur Facebook a plus de membres?

Schorr: Vous voyez... Et maintenant faisons le parallèle avec les personnes immigrées. S'il y a entre 18 et 20% d'étrangers à Oberursel, cela fait donc environ 9000 personnes. 2% de ceux-ci ont un intérêt dans la politique et le Comité des Etrangers. C'est à peu près la participation aux élections du Comité des Etrangers. Si nous souhaitons joindre nos concitoyens étrangers alors nous ne devons pas nous concentrer uniquement sur le Comité des Etrangers. Nous devons nous poser la question de comment nous discuter avec les 98% qui ne sont pas intéressé par ce Comité. Et cela ne peut réussir qu'à travers leurs langues maternelles car tous ne parlent pas allemand (ndlr: ou celles apprises plus tard, et communes à de nombreuse personnes).


Hans-Georg Brum (SPD):
J'imagine qu'il sera difficile d'atteindre les personnes qui sont nouvelles et ne connaissent pas Oberursel. Je crois que ceux qui sont intéressés trouverons un moyen, s'ils ont un allemand ou un anglais suffisant. Le problème est que les habitants étrangers doivent d'abord s'acclimater à la ville parce qu'ils ne connaissent pas la situation ici. Si nous allons à l'étranger, alors nous voyons souvent les choses différemment de ceux qui y vivent ou connaissent bien la ville dans laquelle nous sommes.

Pour cette raison je ne sais pas maintenant, mais si nous nous mettions par exemple à produire des plaquettes d'information dans différentes langues, cela les atteindraient-ils seulement? Je pense qu'il serait cohérent de publier régulièrement une information an différentes langues (telle une brochure, une lettre ou sur internet), mais je peux aussi envisager de rassembler physiquement les personnes et communiquer oralement avec eux, car les questions qui surgissent alors peuvent bien souvent être mieux répondues.

Cela serait intelligent d'avoir une personne comme contact pour chaque nationalité ayant un certain nombre de ressortissants vivant ici. Nous avons fait ceci partiellement dans l'administration de la ville, donc nous avons des personnes parlant couramment français, turc et anglais et certains viennent également des pays pertinents. Je pourrais prévoir quelque chose comme cela. C'est dans un sens comme le concept de "Intégration pilote". Nous sommes une région modèle pour le Kreis (équivalent d'un canton) concernant l'intégration et il y a des personnes qui aident les nouveaux arrivants de manière concrète pour la vie quotidienne. C'est un concept dans l'ensemble du Land (Hesse) et cela fut testé à Weißkirchen pour autant que je sache. Il y a également une différence entre parler à des étrangers qui sont financièrement confortables et très autonomes, en comparaison avec ceux qui ont des difficultés et qui viennent souvent en groupes et souhaite une information dans ce sens.



Les réponses en allemand: BrunnenTreff
Les réponses en anglais: AllThingsGerman

Je vous souhaite une bonne semaine et surtout prenez bien votre temps pour lire les programmes, explications, entretiens, etc, sur internet et dans la presse locale, de Messieurs Brum et Schorr, afin de prendre une décision raisonnée lors du vote ce Dimanche 21 Juin 2015. 

Pensez également à prendre votre convocation aux élections (avec votre numéro de bureau de vote) et votre carte d'identité le jour du vote! J'en connais qui oubliaient toujours l'un de ces deux papiers, et devaient faire un aller-retour à leur maison avant de pouvoir glisser leur bulletin dans l'urne... (Non, je ne parle pas de mon mari, il prépare toujours tout à l'avance).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit commentaire est toujours apprécié! Sauf si bien sûr c'est un spam...
A comment is always appreciated but not the spam ones...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...