mercredi 12 mars 2014

Départ en mission, émotions!

Voilà. Mes beaux-parents ont commencé leur mission évangélique il y a pile deux semaines. Ils sont à Toulouse, France, pour 18 mois pour prendre soin des Jeunes Adultes (1) du Pieu de Toulouse (2) et des jeunes missionnaires (3) également.

12 avril 2006, Thérèse et Rolf, qui à l'époque n'étaient que mes "futurs beaux-parents".

Pour Gabriel et Sophie qui les ont vu pendant 6 semaines (de Noël à début février), cela va être dur de ne pas pouvoir faire des câlins avec papy et mamie avant un bon moment... Gabriel veut qu'on leur envoie des dessins et des cartes toutes les semaines. Bon, on va plutôt le faire toutes les deux semaines, surtout qu'avec les forfaits téléphoniques de maintenant, on peut les appeler "gratuitement" depuis l'Allemagne. Et surtout, il y a Skype! Quelle joie de pouvoir voir le visage de ses grands-parents sur l'écran de l'ordinateur! Et mes beaux-parents sont aussi ravis de voir les bouilles de mes deux galopins.




Lorsqu'ils étaient chez nous en janvier, j'ai aidé mon beau-père a créé un blog pour qu'ils puissent raconter de temps en temps des faits marquants de leur mission, les résultats de leurs méditations, et toutes autres choses qu'ils avaient envie de partager à leur famille et à leurs amis. Si vous voulez jeter un coup d'oeil, vous avez ici le lien vers leur blog Les Trésors du Royaume. Bon pour l'instant, il n'y a pas grand chose... mais ça va venir! Ils m'ont demandé de relire les livres qu'ils ont écrit (un pour Thérèse et un pour Rolf, tous deux sur des thèmes spirituels) et de mettre en ligne les chapitres au fur et à mesure... Il faut absolument que je m'y mette!

Personnellement, j'ai versé ma petite larme quand la porte s'est refermée derrière eux, lorsqu'ils sont partis de chez nous début février. Un départ en mission, c'est un nouveau chapitre qui s'écrit dans la vie de celui qui va servir. C'est un quotidien qu'on met en suspend, des amis qu'on ne verra pas pendant un certain temps, des dossiers à remplir et parfois même des maisons à vendre! (Ils ont vendu leur maison du Mans avant leur départ, pour être libres et sans soucis...) C'est une nouvelle vie qui commence, faite de rencontres, d'expériences spirituelles et de services à son prochain. Nous les reverrons en septembre, lorsque nous irons en vacances dans le Sud, en espérant que tout se passe bien pour nous comme pour eux et que nos vacances ne soient pas annulées. En attendant, on va préparer cartes et dessins à envoyer... J'ai déjà sur mon buffet une pile de feuilles de papier décorées de fleurs et de bonhommes qui n'attendent plus qu'une enveloppe volontaire pour aller dans la Ville Rose.

***** § *****

(1) Jeunes Adultes: jeunes entre 18 et 30 ans. En général, on parle plutôt des célibataires quand on dit "JA" et "Institut" dans une même phrase. L'Institut de religion est un programme d'étude des écritures et de la doctrine de l’Évangile pour les JA. Mais les personnes de plus de 30 ans sont tout de même les bienvenues pour écouter/participer aux cours des différents Centres d'Institut régionaux. En plus des cours, des activités récréatives sont aussi proposées et les jeunes ont parfois même droit à un repas préparé par les couples missionnaires. Ma belle-mère a préparé son premier repas mercredi dernier et aujourd'hui elle a dû leur servir son deuxième. Après des tartes aux fruits rouges, des gratins de pommes de terre et des salades, je me demande ce qu'il y  avait au menu aujourd'hui...

(2) Pieu de Toulouse: le mot pieu fait référence aux pieux en bois qui maintenaient la tente du Tabernacle du temps de Moïse. Un Pieu de Sion est l'équivalent d'un diocèse pour l'Eglise catholique...

(3) Jeunes missionnaires: j'ai ajouté "jeunes" pour les distinguer des couples missionnaires âgés comme mes beaux-parents. Les garçons ont entre 18 et 25 ans, les filles ont au moins 19 ans (pas de limite d'âge), et ils sont tous célibataires et volontaires pour partir là où un apôtre les enverra. Mon mari a servi sa mission de deux ans en Saxe, Allemagne. Son frère était à Las Vegas (mais pas dans le coin des casinos, hein!). Un jeune de mon ancienne paroisse d'Antony (près de Paris) est du côté de Manchester depuis quelques semaines. Et une de mes amies va bientôt revenir de Salt Lake City où elle a fait découvrir aux visiteurs les différents sites historiques de la ville et répondu à leurs questions. Ceux qui choisissent de faire une mission savent que leur temps sera consacré à servir leur prochain (repeindre un salon, nettoyer un jardin, trier des affaires après un décès, participer à des collectes de nourriture, monter des meubles, etc) , partager l’Évangile et enseigner ceux qui souhaitent en connaitre plus sur Jésus-Christ , donner des bénédictions aux personnes souffrantes (physiquement, émotionnellement, mentalement, etc) et se faire fermer aussi des portes sur le nez... Une mission n'est pas un camp de vacances de deux ans, à prendre des photos et manger les spécialités locales. Bon, si, les missionnaires prennent des photos et adorent venir manger chez les membres de l'Eglise. Mais c'est surtout deux ans remplies de rencontres, d'expériences spirituelles et humaines très fortes et de maturation. J'en reparlerai un autre jour...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire est toujours apprécié! Sauf si bien sûr c'est un spam...
A comment is always appreciated but not the spam ones...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...